Back

Sep 30, 2021

Les néobanques : que font-elles de bien ?

frfr
  • de
Les néobanques : que font-elles de bien ?

Nées dans un environnement entièrement numérique, les néobanques ont fait irruption avec force ces cinq dernières années, faisant face à la banque traditionnelle. Son modèle commercial innovant, fondé sur une bonne connaissance du client et l’innovation des technologies financières (fintech), a attiré plus de 20 millions de clients en Europe, en particulieret les centennials.

L’absence de commissions et la possibilité d’effectuer toutes les opérations via une application mobile sont deux de ses principaux attraits. Mais qu’est-ce qu’une néobanque et quels sont ses avantages ? Dans cet article, nous répondons aux questions fondamentales sur cette nouvelle façon de comprendre les banques.

Différences entre une néobanque et une banque traditionnelle

Le terme néobanque a été inventé pour définir les entités bancaires purement numériques qui fondent leur relation avec le client sur une application mobile et utilisent les technologies fintech.

Il ne s’agit pas d’une nouvelle catégorie sur le plan juridique, mais d’entités qui ont cherché à se faire une place dans l’écosystème bancaire en offrant un moyen plus simple et moins coûteux de fonctionner sur une base 100 % numérique. En ce sens, les néobanques, comme les fintechs, sont à la pointe de l’innovation dans le secteur.

Les banques traditionnelles sont généralement le résultat d’une longue histoire de fusions, d’acquisitions et de restructurations. Il s’agit donc d’organisations dotées d’un héritage technologique complexe, souvent fragmentées en silos et rencontrant des difficultés à exploiter leurs données. Leur offre est généralement très large et va au-delà des dépôts et du crédit (investissements, assurances, plans de pension, etc.). Elles se caractérisent également par leur réseau de bureaux de service à la clientèle. 

De l’autre côté du spectre, les « néobanques » sont de jeunes organisations, avec une structure réduite et agile, sans agences et avec peu de services. Bien qu’elles proposent habituellement des comptes d’épargne, des comptes courants, et des cartes de débit et prépayées, elles élargissent désormais leur offre avec des comptes de salaire et des prêts.

Contactez Electronic IDentification en remplissant ce formulaire pour obtenir tous les détails sur les politiques et les besoins de Know Your Client (connaissance du client) de votre entreprise ou organisation.

Les clés du succès des néobanques

Ce nouveau modèle bancaire s’adresse surtout aux jeunes, et repose sur l’innovation technologique, la transparence et les connaissances du client numérique. Elles appliquent l’intelligence artificielle et le big data pour comprendre les besoins de leurs utilisateurs et leur proposer des produits bancaires au bon moment. Grâce à cette application de la technologie, elles compensent l’absence d’agence et de contact direct.

Elles utilisent également la technologie pour automatiser de nombreuses fonctions, ce qui leur permet de conserver une main-d’œuvre réduite, et d’être très efficaces et agiles, non seulement au quotidien, mais aussi lorsqu’elles se développent sur d’autres marchés.

Les économies réalisées grâce à l’absence d’agences sont l’une des raisons pour lesquelles elles n’imposent pas de frais à leurs clients, une mesure qui encourage la fidélisation de la clientèle.

Dans le cadre de leur politique de gratuité, certaines proposent le paiement gratuit en devises étrangères, c’est-à-dire qu’elles ne facturent pas le change de devises lorsque vous vous rendez dans un autre pays.

Les applications mobiles sont l’une des caractéristiques des néobanques. Elles s’efforcent de créer des applications faciles à utiliser, avec des opérations très claires et des systèmes d’identification de pointe, tels que la reconnaissance faciale. C’est un attrait qui séduit de nombreux jeunes, déjà habitués à gérer leur quotidien via leur téléphone portable.

Avantages des néobanques

  1. Contact 100 % numérique via une application.
  2. Gratuité : aucun frais ne s’applique.
  3. Aucun engagement de permanence ou obligation de souscrire d’autres produits.
  4. Agilité en termes d’inscription des clients.
  5. Simplicité d’utilisation : applications intuitives.
  6. Informations financières en temps réel.

Pour en savoir plus sur l’AML5 et l’eIDAS, téléchargez ce guide.

Quelles règles et lois s’appliquent aux néobanques ?

Comme l’a précisé la Banque d’Espagne, comme les néobanques ne sont pas une nouvelle catégorie, mais un nouveau modèle d’entreprise, il n’existe pas de réglementation spécifique qui s’y applique. Les néobanques sont soumises à la même réglementation que les autres entreprises de l’écosystème bancaire.

Ainsi, elles sont tenues de respecter l’ensemble des réglementations des pays dans lesquels elles opèrent, telles que les directives européennes DSP2, qui réglementent les opérations bancaires de tout type, et les directives de l’UE AML5, contre le blanchiment d’argent.

Cela dit, la plupart des néobanques ne disposent pas d’une licence bancaire, mais d’une licence de monnaie électronique, ce qui limite leur activité à l’environnement numérique. Pour y remédier, elles passent des accords avec les banques traditionnelles qui leur permettent de fonctionner normalement.

S’inscrire à une Néobanque

L’ouverture d’un compte dans une néobanque est une procédure simple qui ne nécessite qu’un Smartphone et une pièce d’identité. Pour vérifier l’identité, selon les critères Know Your Client (KYC), les entités utilisent une capture faciale à l’aide d’une pièce d’identité visible (procédure asynchrone) ou un appel vidéo avec un agent agréé (procédure synchrone).

Notre solution VideoID offre les deux alternatives avec une technologie qui applique des systèmes d’intelligence artificielle pour la reconnaissance faciale. 

La question de la sécurité

Bien que la sécurité ait été identifiée comme une préoccupation, les néobanques offrent un niveau de sécurité aussi bon et efficace que celui des banques traditionnelles, tant pour les paiements par carte (Visa ou Mastercard) que pour les transactions numériques, où elles utilisent des systèmes de signature électronique et de vérification d’identité conformes aux critères du règlement eIDAS de l’UE.

Vous pourriez également être intéressé par : Le règlement eIDAS pour l’identification numérique en Europe

Cookies on this website are used to personalize content, offer social media features and analyze traffic. We share information with our social media, advertising and web analytics partners, that can combine it with other information provided to them or that they have collected from the use of their services. Manage, get to know, accept or delete cookies by clicking on "Cookie Settings and Policy" . You accept our "Privacy Policy" by navigating this website.

Picture

Please rotate your device to continue discovering the leading eID digital identification solutions