Back

Dec 20, 2021

Qu’est-ce que la signature manuscrite numérisée et comment fonctionne-t-elle ?

frfr
  • es
  • en
  • de
Qu’est-ce que la signature manuscrite numérisée et comment fonctionne-t-elle ?

Les origines de la signature manuscrite remontent à l’Antiquité. Pendant des milliers d’années et jusqu’à il y a relativement peu, ce graphe manuscrit avait à peine évolué. Après la numérisation des procédures, y compris celles liées à l’acceptation du contenu d’un document, la signature manuscrite a également été numérisée

L’évolution numérique de la signature manuscrite a culminé il y a quelque temps avec le concept de la signature électronique. Ce concept juridique, équivalent à la signature manuscrite, recueille une série de données électroniques qui sont liées sans équivoque à un document numérique. 

La forme que prend la signature électronique et les différentes méthodes pour qu’elle soit légitime sous un format numérique peuvent varier, de la signature électronique reposant sur les modèles biométriques de la personne aux cartes de coordonnées, en passant par les dispositifs NFC. 

Découvrez comment fonctionne la signature électronique au moyen de la vérification d’identité. 

La signature manuscrite et son utilisation 

La signature manuscrite ou rubrique, également appelée signature olographe, est utilisée pour identifier légalement une personne. Elle est composée d’une série de traits graphiques, également appelés graphes, qui peuvent ou non contenir le nom de la personne qu’elle représente.  

Elle est généralement faite à la main et doit présenter des caractéristiques uniques et spécifiques pour représenter correctement la personne qui l’a réalisée, évitant ainsi la fraude ou la falsification. 

La signature manuscrite a été utilisée dans différentes applications, principalement pour l’acceptation du contenu d’un document. S’il est vrai que la signature manuscrite est utilisée quotidiennement pour indiquer la qualité d’auteur, par exemple, d’une lettre, ses principaux objectifs correspondent à l’autorisation, au consentement ou à l’approbation

Contactez eID et un expert vous conseillera sur les procédures de signature, de signature de contrats et d’autres. 

Les solutions numériques de signature électronique 

Avec la numérisation des procédures et l’apparition des dispositifs numériques dans les activités de production, la signature manuscrite a été numérisée, de même que les méthodes de vérification de l’identité. La signature électronique est le résultat de la numérisation de la signature manuscrite.  

Comme indiqué précédemment, la signature électronique est utilisée pour signer des documents numériques et accepter des conditions lors de certaines démarches en ligne à des fins juridiques, bancaires ou de représentation. Souvent, notamment dans des secteurs tels que la banque, la finance ou les télécommunications, la signature électronique est une exigence obligatoire pour la plupart des démarches. 

La signature électronique réalisée conformément aux normes établies garantit une prévention adéquate de la fraude et des risques ainsi que le respect des normes et des contrôles AML (Anti-Money Laundering) requis. De cette manière, l’utilisation et les types de signature électronique sont configurés comme suit : 

  • Signature électronique simple : il s’agit de l’ensemble des données numériques jointes à d’autres ou liées sans équivoque qui sont utilisées afin d’identifier un signataire. Elle ne présente pas d’exigences supplémentaires. 
  • Signature électronique avancée : ce type de signature, en plus d’identifier le signataire, détecte les modifications ultérieures apportées aux données signées dans la signature elle-même, sous le contrôle exclusif et protégé de l’utilisateur. 

Découvrez dans cet article tous les détails sur la signature électronique avancée. 

  • Signature électronique qualifiée : également appelée signature électronique reconnue, elle repose sur un certificat électronique officiel généré par un dispositif certifié de création de signature. Elle est similaire à la signature avancée, bien qu’elle doive être émise par une autorité de certification. 

Découvrez la signature électronique qualifiée dans tous ses détails. 

Compte tenu des caractéristiques des différents types de signature électronique, il est facile de constater que cette signature est sensiblement améliorée par rapport à la méthode traditionnelle de signature des documents. De même, elle gagne en polyvalence, car il existe différentes façons de générer des données d’identification qui reconnaissent et donnent de la légitimité à l’identité du signataire, de la reconnaissance faciale aux empreintes digitales, en passant par le graphe manuscrit traditionnel. 

La signature manuscrite numérisée électronique  

La signature électronique se compose de deux parties fondamentales : le contenu à signer et les données qui représentent le signataire. Ces données doivent être une preuve légitime qui représente l’identité de la personne. L’utilisation de la signature manuscrite pour prouver la vérification de l’identité est parfaitement valable afin de réaliser une signature électronique sans problème et conforme aux normes applicables. 

La création de cette preuve et son association à un contenu ou à un document à signer sont des étapes simples qui ne nécessitent qu’un dispositif avec un écran tactile et le logiciel approprié. Que ce soit sur un guichet automatique ou un terminal du réseau de l’entreprise, ou sur un téléphone portable, une tablette ou un dispositif similaire, dans un bureau de l’entreprise ou de l’institution ou même à distance, la procédure se déroule comme suit : 

  1. Le document à signer est affiché à l’utilisateur, qui peut le consulter aussi longtemps qu’il le souhaite. 
  1. L’utilisateur lit le document et clique sur le bouton « Signer ». 
  1. L’utilisateur est invité à signer sur l’écran avec sa signature manuscrite
  1. Le document a été signé électroniquement avec un certificat électronique d’une personne physique et un horodatage qualifié

La signature manuscrite numérisée a ainsi été réalisée avec des garanties et au moyen d’une procédure pratique et rapide. La plupart des utilisateurs plus âgés sont généralement plus à l’aise avec cette solution plutôt qu’avec la reconnaissance faciale biométrique, car ces clients peuvent se méfier de ce type de technologie innovante.  

Pour cette raison, chez eID, nous misons sur des solutions complètes qui laissent l’utilisateur décider de la méthode avec laquelle il souhaite vérifier son identité afin d’effectuer une signature lors d’une procédure de contrat ou d’acceptation du contenu d’un document. 

SignatureID, une solution complète et polyvalente de signature électronique 

SignatureID est la solution complète de signature électronique d’eID. Elle permet d’effectuer une signature numérique sur n’importe quel support ou canal avec une preuve de vie légitime et vérifiée. Grâce à sa polyvalence, elle s’adapte aux besoins des utilisateurs tout en permettant d’obtenir des preuves, de la reconnaissance faciale aux graphes manuscrits. 

Entièrement compatible avec la signature au moyen d’un graphe, SignatureID est conforme à eIDAS (electronic IDentification, Authentication and trust Services), garantissant une reconnaissance totale compte tenu de ses niveaux de sécurité technique et juridique.  

Téléchargez notre livre blanc sur eIDAS et AML5, les deux réglementations standards sur la signature électronique. 

Cookies on this website are used to personalize content, offer social media features and analyze traffic. We share information with our social media, advertising and web analytics partners, that can combine it with other information provided to them or that they have collected from the use of their services. Manage, get to know, accept or delete cookies by clicking on "Cookie Settings and Policy" . You accept our "Privacy Policy" by navigating this website.

Picture

Please rotate your device to continue discovering the leading eID digital identification solutions