Back

Apr 6, 2022

Systèmes d’authentification numériques : choisir la meilleure solution

frfr
  • en
  • es
  • de
Systèmes d’authentification numériques : choisir la meilleure solution

Pour offrir des services numériques, le plus souvent, les entreprises créent des plates-formes ou des sites Web privés nécessitant l’inscription des clients. L’authentification est la porte d’entrée de ces services et permet l’identification numérique des utilisateurs.

Faire son choix parmi les différentes systèmes d’authentification disponibles sur le marché est une décision importante qui doit tenir compte aussi bien de la sécurité des données que de la facilité d’utilisation pour les clients et les employés.

Dans ce post, nous allons vous expliquer ce qu’est l’identification numérique et quels systèmes sont les plus sûrs pour vous permettre de choisir la meilleure solution pour votre entreprise.

Qu’est-ce que l’identification numérique ?

L’identification numérique est un processus électronique qui permet à une personne physique ou morale de s’identifier, et qui vérifie l’intégrité des données. Avant l’authentification, le client doit s’enregistrer dans le système (processus d’onboarding de client). Pour cela, l’entreprise doit vérifier son identité.

Les progrès de la digitalisation ont permis que des processus qui auparavant exigeaient l’envoi de documents ou la présence dans les agences puissent être désormais réalisés intégralement à distance. Notre technologie VideoID est un bon exemple de ce système, car il permet de réaliser l’onboarding de clients à distance et en quelques secondes seulement à travers un processus automatique équivalent au face à face.

Pour obtenir davantage d’informations à ce sujet, consultez l’article VideoID, le nouveau standard d’identification par vidéo à distance

Une fois enregistré dans le système, l’utilisateur pourra y accéder en justifiant son identification numérique. Parmi les systèmes d’authentification numériques, quelle que soit celle que vous utilisez, la plate-forme disposera d’au moins un des facteurs suivants :

  1. Quelque chose que l’utilisateur sait et que lui seul devrait savoir (mots de passe, phrases de sécurité).
  2. Quelque chose que l’utilisateur possède (un dispositif token ou une carte qui contient une signature électronique).
  3. Quelque chose que l’utilisateur est (traits biométriques).

Les systèmes d’authentification à deux facteurs sont souvent utilisées pour les services qui gèrent des données sensibles, comme les services financiers ou les commerces électroniques. Le nom d’utilisateur et le mot de passe s’utilisent comme premier niveau d’identification pour accéder à la plate-forme, qu’il s’agisse d’un commerce électronique, d’une banque, d’une compagnie d’assurance, etc.

Pour réaliser une transaction (achat, virement, etc.) un deuxième facteur d’identification numérique, notamment la reconnaissance faciale ou l’utilisation de systèmes d’authentification, comme les codes à usage unique. Il s’agit là de deux des options offertes par notre solution de signature électronique (simple, avancée ou qualifiée).

Directives de l’Union européenne (eIDAS et AML)

La protection de la sécurité et la confidentialité des données, ainsi que la régulation des transactions électroniques sont deux questions relevant de la compétence de l’Union européenne qui affectent les systèmes d’authentification numériques.

Le règlement européen de reconnaissance de l’identification numérique eIDAS (electronic IDentification, Authentication and trust Services) doit être obligatoirement respecté par tous les pays membres de l’UE et régule les systèmes de signature électronique ainsi que les services de fournisseurs de confiance de méthodologies de vérification d’identité, authentification et signature électronique (comme Electronic IDentification).

Si vous voulez connaître les effets de la réglementation eIDAS sur le secteur financier, ne manquez pas cet article.

La directive 5AML (Anti Money Laundering Directive) constitue également un document de référence que les États ont transposé à leur corpus législatif national. L’AML établit des principes directeurs pour éviter le blanchiment de capitaux.

Une des mesures que les entreprises doivent prendre en compte est l’obligation d’identifier les titulaires réels des services numériques. Autrement dit, pour éviter les fraudes d’identité, une entreprise doit mettre en œuvre tous les efforts possibles pour connaître ses clients et vérifier que ce sont bien eux qui utilisent ses services (processus KYC ou Know Your Customer).

Le non-respect de la 5AML est sévèrement sanctionné, avec des amendes allant jusqu’à 5 millions d’euros, 10 % du chiffre d’affaires ou la cessation de l’activité commerciale.

Méthodologies d’authentification par signature électronique

La signature électronique est l’une des systèmes d’authentification les plus connues et présente l’avantage de pouvoir être utilisée dans tout type de transactions, aussi bien avec une entreprise privée que pour les démarches auprès de l’administration publique. De cette façon, l’utilisateur dispose d’un mécanisme pour s’identifier qui équivaut à la vérification en face à face, et qui lui permet également de signer des contrats ou de passer des commandes.

Une signature électronique est un ensemble de données qui peuvent être utilisées comme moyen d’identification du signataire. Le règlement eIDAS définit trois types de signature selon le degré de confiance dans l’identification de l’utilisateur : simple, avancée et qualifiée. Chacune d’entre elles est associée à un usage spécifique.

Vous savez comment fonctionne l’établissement de contrats avec la signature électronique ? Nous vous l’expliquons en détail dans cet article.

Signature Electronique Simple

Parmi les trois types de signature électronique, la signature simple est la plus facile à acquérir, mais également celle qui offre le plus faible degré de confiance sur le fait de savoir si l’utilisateur est bien qui il prétend être. L’eIDAS pose une base pour que son admissibilité légale ne puisse pas être refusée.

Signature Electronique Avancée

La Signature Electronique Avancée permet d’identifier le signataire et de détecter tout changement ultérieur des données signées.

Selon l’eIDAS, une signature électronique avancée remplit les critères suivants :

  1. Elle est liée au signataire de façon unique
  2. Elle permet son identification
  3. Elle revêt un niveau élevé de confiance, car elle se trouve sous le contrôle exclusif du signataire.
  4. Elle est liée aux données signées, ce qui permet de détecter toute modification ultérieure de ces dernières.

Signature Electronique Qualifiée

La Signature Electronique Qualifiée offre le niveau de sécurité le plus élevé des trois, et sa valeur légale est équivalente à la signature manuscrite, s’avérant même plus sûre.

La signature qualifiée nécessite un dispositif spécifique pour pouvoir être utilisée.

Découvrez ce que la signature électronique qualifiée peut faire pour votre entreprise.

Authentication methodologies biométriques : comment choisir ?

Les systèmes d’authentification biométriques se basent sur la détection des traits uniques de la personne et leur comparaison avec un registre préalable pour confirmer l’identité.

Il peut être tentant d’opter pour une solution unique d’identification numérique biométrique valide pour toutes les entreprises mais, en fait, chaque entreprise doit choisir celle qui lui convient le mieux en analysant les avantages et inconvénients de chacune d’elles.

Dans tous les cas, le choix peut se faire selon les critères suivants et toujours en partant du fait que l’on traite avec des fournisseurs de confiance :

  1. Flexibilité : les différents points de contact du client avec l’entreprise peuvent nécessiter des systèmes d’authentification différentes. Même s’il n’y a pas besoin de proposer tous les systèmes du marché, il faut quand même en disposer du nombre nécessaire.
  2. Facilité d’utilisation : la solution doit être accessible et intuitive pour tous les utilisateurs, aussi bien les clients que les professionnels chargés de son développement et sa supervision.
  3. Intégration : le service choisi doit être compatible avec la plate-forme de l’entreprise grâce à une API facile à implémenter. Il doit également faciliter l’automatisation des processus avant et après l’authentification.

Découvrez plus en profondeur le fonctionnement de la biométrie faciale comme deuxième facteur d’authentification.

Reconnaissance vocale

La reconnaissance vocale se base sur l’identification de l’empreinte vocale, qui est unique à chaque être humain. En effet, les paramètres physiologiques des personnes (longueur des cordes vocales, forme de la cavité bucco-nasale, position des dents) forment un ensemble unique qui génère une onde sonore spécifique et isolable. 

La biométrie vocale s’avère très pratique lorsqu’elle peut être utilisée dans un espace clos et silencieux. Parmi les systèmes d’authentification, il s’agit d’un système très sûr, mais la reconnaissance peut se trouver affectée par les bruits de fond ou d’éventuels problèmes de locution.

Empreinte digitale

L’identification par empreinte digitale est le système biométrique le plus classique. Comme pour la voix et le visage, les empreintes digitales forment des patrons uniques et reconnaissables.

Les téléphones portables intégrant un scanner pour l’identification de l’empreinte digitale sont de plus en plus nombreux. Sur les ordinateurs et d’autres dispositifs, cette technologie n’est pas encore aussi répandue, mais il est prévu qu’elle s’étende encore davantage.

Méthodologies d’authentification par vidéo

L’identification par vidéo est le seul processus reconnu par l’eIDAS pour permettre l’onboarding de clients à distance, et elle est utilisée aussi bien dans le secteur des services financiers que dans certains organismes de l’administration publique. Les autres formes de reconnaissance faciale, comme le selfie, ne sont pas si sûres, car l’image statique est plus susceptible de donner lieu à une falsification ou une usurpation d’identité.

L’algorithme d’intelligence artificielle de VideoID réduit le processus d’authentification à moins de 30 secondes, ce qui permet d’éviter la fraude en temps réel. Notre solution SmileID permet de conclure un achat ou de signer un contrat avec un sourire.

Découvrez pourquoi l’identification vidéo est plus sûre que l’identification en personne.

Chez eID, nous sommes à la pointe des systèmes d’authentification numériques. Si vous souhaitez protéger vos utilisateurs tout en améliorant votre taux de conversion, demandez un rendez-vous avec notre équipe d’experts qui vous conseillera, sans engagement, sur la meilleure solution pour votre entreprise.

Cookies on this website are used to personalize content, offer social media features and analyze traffic. We share information with our social media, advertising and web analytics partners, that can combine it with other information provided to them or that they have collected from the use of their services. Manage, get to know, accept or delete cookies by clicking on "Cookie Settings and Policy" . You accept our "Privacy Policy" by navigating this website.

Picture

Please rotate your device to continue discovering the leading eID digital identification solutions